Nos conseils pour débuter
Article mis en ligne le 20 avril 2016
dernière modification le 11 janvier 2017
Imprimer logo imprimer

Vous êtes curieux et convaincus ? Vous avez envie de démarrer ?
Voici quelques astuces pour être prêt

1 - Faire l’estimation de la quantité de déchets végétaux que vous produisez.

Cette estimation vous permettra d’identifier le matériel dont vous aurez besoin.
Un dépliant est disponible à l’Épicerie, il contient un tableau avec les formules nécessaires pour calculer votre rendement.

2 - En déduire la quantité de vers et le volume de bac dont vous aurez besoin.

Vous pouvez commencer avec un bac de récupération (ex : bac de rangement, polystyrène, un seau de 5L en plastique, etc..).
Vous n’avez pas besoin d’investir, c’est une pratique gratuite et facile !

Voici quelques conseils de base pour faire du lombricompost chez vous :

1 - Vous procurer des vers Eisenia.
Ces vers composteurs sont présent spontanément à la surface de nos sols (en forêt sous les amas de feuilles mortes humides, sous les pots et dans le compost de notre jardin ou dans les fumiers des fermes d’élevage).
De plus, le site plus2vers.fr met en réseau les personnes adeptes du lombricompostage, il peut également permettre de se procurer des vers.

2 - Préparer la litière (milieu de vie du ver et « laboratoire » à compost)

3 - Installer les vers :

  • Mettre un carton craft humidifié au fond d’une caisse.
  • Déposer en couche de 10 cm, un mélange de marc de café et bandes de papier humidifiées.
  • Introduire les vers, les couvrir d’un carton et laisser les s’acclimater une semaine. NB : Vous pouvez aussi récupérer du compost de jardin et déposer une couche de 10 cm de ce compost mûr avec vers à tous stades.
  • Après la semaine d’acclimatation, vous pourrez commencer à les nourrir d’un mélange d’épluchures de légumes, de bouts de papier humide, d’abord en petites quantités puis, au fur et à mesure que les déchets « disparaissent » en évitant les grosses quantité. Jamais en grande épaisseur car les vers ne s’enterrent pas. NB : Pour démarrer vous avez besoin d’un poids de vers représentant le double de l’apport de vos déchets quotidiens.
  • Le carton qui couvre le contenu de votre lombricompost (tapis d’humidification) vous indiquera si l’humidité est suffisante et évitera une évaporation trop importante du milieu (gardant l’humidité nécessaire à la respiration du ver et au processus de compostage).

Où installer votre lombricaisse ?

► Au calme ; les vers sont sensibles aux bruits et aux vibrations

►Dans l’obscurité ; Ils n’ont pas d’yeux,mais sont sensibles à la lumière et la fuient

►Dans un lieu aéré ; le processus de compostage et le ver ont besoin d’oxygène

►Tempéré Les vers craignent les températures extrêmes et ont un « créneau » optimal de confort entre15 et 25°C

Accessibilité pour l’entretien et l’apport de nourriture

► Évitez de poser la caisse à même le sol

► Évitez l’exposition directe de la caisse au soleil et dans les courants d’air.
( Les chocs thermiques et les températures extrêmes compromettent la vie du ver )

► Éloignez la caisse :
- de la proximité d’appareils électriques.
- des vibrations.
- de la proximité des produits chimiques.

Les paramètres importants pour réussir

► Températures de vie du ver :
- de 17°C à 25°C T°idéale et confort.
- à 10°C Il ne mange plus.
- < à 5°C et > à 35° : Il meurt.

► Aération :
Les vers respirent par la peau Un milieu trop sec ou trop humide va modifier la teneur en oxygène de son milieu

► Humidité :
Les vers ont besoin d’une hygrométrie importante (de 60 à 85 %).

►Évitez de travailler à mains nues, les vers fuient les odeurs de parfum et la partie touchée sera désertée quelques temps.

Forum
Faire un commentaire ou poser une question
-->

Nous contacter

6, rue Jules-Guesde
33800 Bordeaux

Bureau :
05 56 31 87 81
Magasin/atelier :
05 40 12 12 55



puce Plan du site puce Mentions Légales puce Contact puce Espace rédacteurs



2015-2017 © L’Epicerie - Tous droits réservés
Haut de page
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.13